Jill Biden, épouse de Joe, a aussi participé à la rencontre avec la famille de Jacob Blake, dont l'interpellation sous les tirs de la police ont entrainé des émeutes la semaine dernière. Donald Trump avait visité la ville mardi mais sans rencontrer la famille, ni citer son nom. Le président avait aussi refusé de condamner les actes d'un jeune homme qui a tué deux personnes en tirant au fusil semi-automatique sur des manifestants protestant contre les violences policières envers les noirs. Après la rencontre avec la famille de Jacob Blake, l'ancien vice-président démocrate et son épouse Jill doivent faire une autre étape dans le Wisconsin, qui n'a pas encore été révélée. Donald Trump avait créé la surprise en 2016 en remportant de peu cet État du Midwest, où sa rivale Hillary Clinton n'avait pas fait campagne. Cette fois, tous les regards sont tournés vers cet État pivot. Bien conscients de son importance, les démocrates avaient choisi d'y organiser cet été leur convention d'investiture de Joe Biden. Mais elle a finalement été rendue entièrement virtuelle à cause de la pandémie. (Belga)

Jill Biden, épouse de Joe, a aussi participé à la rencontre avec la famille de Jacob Blake, dont l'interpellation sous les tirs de la police ont entrainé des émeutes la semaine dernière. Donald Trump avait visité la ville mardi mais sans rencontrer la famille, ni citer son nom. Le président avait aussi refusé de condamner les actes d'un jeune homme qui a tué deux personnes en tirant au fusil semi-automatique sur des manifestants protestant contre les violences policières envers les noirs. Après la rencontre avec la famille de Jacob Blake, l'ancien vice-président démocrate et son épouse Jill doivent faire une autre étape dans le Wisconsin, qui n'a pas encore été révélée. Donald Trump avait créé la surprise en 2016 en remportant de peu cet État du Midwest, où sa rivale Hillary Clinton n'avait pas fait campagne. Cette fois, tous les regards sont tournés vers cet État pivot. Bien conscients de son importance, les démocrates avaient choisi d'y organiser cet été leur convention d'investiture de Joe Biden. Mais elle a finalement été rendue entièrement virtuelle à cause de la pandémie. (Belga)