La maison Degand, tailleur de grand luxe bruxellois, a offert au sportif une écharpe brodée à la main avec le logo de Wimbledon et le drapeau belge. "Cela a fait beaucoup de bien aux Belges", a estimé le bourgmestre de la Ville de Bruxelles, Philippe Close, en parlant à Joachim Gérard de sa victoire à Wimbledon. "Vous ne l'avez peut-être pas ressenti tout de suite là-bas, mais vous avez vu les nombreux articles et marques de sympathie qui vous ont été données. On aime recevoir les grands sportifs qui ont porté haut nos couleurs. (...) Merci d'avoir fait cela pour la Belgique." Joachim Gérard voit dans cet hommage une reconnaissance de sa qualité de sportif. "Cela montre que je suis un athlète comme un autre, et pas seulement un athlète paralympique. Je ne sais pas si je suis le précurseur de cela, mais j'espère qu'il y aura beaucoup d'autres athlètes paralympiques qui me suivront et qui pourront être mis à l'honneur ici à l'hôtel de Ville." C'est la première fois que la Ville de Bruxelles reçoit un athlète paralympique individuellement pour célébrer une victoire. "Ici sont venus Eddy Merkx quand il a gagné son premier Tour de France, les Diables rouges deux fois et les hockeyeurs quand ils sont devenus champions du monde et, aujourd'hui, Joachim Gérard, qui aéremporte un des tournois les plus prestigieux de tennis", a remarqué le premier échevin Benoit Hellings, chargé des Sports. "On espère recevoir beaucoup d'athlètes après les Jeux Olympiques de Tokyo qui vont se tenir cet été." Karine Lalieux, ministre fédérale chargée des Personnes handicapées, a relevé qu'"il est important de montrer qu'on est sportif, que l'on soit valide ou pas, et qu'on crée des exploits aussi quand on est non valide. Joachim est un magnifique ambassadeur du sport inclusif et de l'inclusion des personnes porteuses d'un handicap dans la société. C'est un grand sportif et un grand exemple pour toutes les personnes handicapées", a-t-elle conclu. (Belga)

La maison Degand, tailleur de grand luxe bruxellois, a offert au sportif une écharpe brodée à la main avec le logo de Wimbledon et le drapeau belge. "Cela a fait beaucoup de bien aux Belges", a estimé le bourgmestre de la Ville de Bruxelles, Philippe Close, en parlant à Joachim Gérard de sa victoire à Wimbledon. "Vous ne l'avez peut-être pas ressenti tout de suite là-bas, mais vous avez vu les nombreux articles et marques de sympathie qui vous ont été données. On aime recevoir les grands sportifs qui ont porté haut nos couleurs. (...) Merci d'avoir fait cela pour la Belgique." Joachim Gérard voit dans cet hommage une reconnaissance de sa qualité de sportif. "Cela montre que je suis un athlète comme un autre, et pas seulement un athlète paralympique. Je ne sais pas si je suis le précurseur de cela, mais j'espère qu'il y aura beaucoup d'autres athlètes paralympiques qui me suivront et qui pourront être mis à l'honneur ici à l'hôtel de Ville." C'est la première fois que la Ville de Bruxelles reçoit un athlète paralympique individuellement pour célébrer une victoire. "Ici sont venus Eddy Merkx quand il a gagné son premier Tour de France, les Diables rouges deux fois et les hockeyeurs quand ils sont devenus champions du monde et, aujourd'hui, Joachim Gérard, qui aéremporte un des tournois les plus prestigieux de tennis", a remarqué le premier échevin Benoit Hellings, chargé des Sports. "On espère recevoir beaucoup d'athlètes après les Jeux Olympiques de Tokyo qui vont se tenir cet été." Karine Lalieux, ministre fédérale chargée des Personnes handicapées, a relevé qu'"il est important de montrer qu'on est sportif, que l'on soit valide ou pas, et qu'on crée des exploits aussi quand on est non valide. Joachim est un magnifique ambassadeur du sport inclusif et de l'inclusion des personnes porteuses d'un handicap dans la société. C'est un grand sportif et un grand exemple pour toutes les personnes handicapées", a-t-elle conclu. (Belga)