De son côté, Jim Mattis a tenu un discours rassurant envers Tokyo, qui avait été désagréablement surpris après la rencontre Trump-Kim par l'annonce de Washington de la suspension des exercices militaires réguliers conjoints des armées américaine et sud-coréenne dans la région. "L'alliance entre les Etats-Unis et le Japon est la pierre angulaire de la stabilité dans la région indo-Pacifique et notre engagement demeure indéfectible", a assuré Jim Mattis vendredi. "Nous maintenons une forte position défensive conjointe", a-t-il ajouté. Quand Trump avait promis, à l'issue du sommet de Singapour, d'arrêter les exercices conjoints Etats-Unis-Corée du Sud régulièrement organisés dans le but d'assurer la défense de la région face à l'éventualité d'une attaque nord-coréenne, Tokyo avait réagi avec surprise et inquiétude, indiquant immédiatement que le Japon juge la présence de troupes américaines "vitale". La décision d'arrêter les man?uvres a été prise pour faciliter les négociations et "augmenter les chances d'aboutir à une solution pacifique pour la péninsule coréenne", a justifié Mattis vendredi. M. Onodera a pour sa part redit que ces exercices étaient "importants pour la stabilité dans la région, y compris à l'avenir". (Belga)

De son côté, Jim Mattis a tenu un discours rassurant envers Tokyo, qui avait été désagréablement surpris après la rencontre Trump-Kim par l'annonce de Washington de la suspension des exercices militaires réguliers conjoints des armées américaine et sud-coréenne dans la région. "L'alliance entre les Etats-Unis et le Japon est la pierre angulaire de la stabilité dans la région indo-Pacifique et notre engagement demeure indéfectible", a assuré Jim Mattis vendredi. "Nous maintenons une forte position défensive conjointe", a-t-il ajouté. Quand Trump avait promis, à l'issue du sommet de Singapour, d'arrêter les exercices conjoints Etats-Unis-Corée du Sud régulièrement organisés dans le but d'assurer la défense de la région face à l'éventualité d'une attaque nord-coréenne, Tokyo avait réagi avec surprise et inquiétude, indiquant immédiatement que le Japon juge la présence de troupes américaines "vitale". La décision d'arrêter les man?uvres a été prise pour faciliter les négociations et "augmenter les chances d'aboutir à une solution pacifique pour la péninsule coréenne", a justifié Mattis vendredi. M. Onodera a pour sa part redit que ces exercices étaient "importants pour la stabilité dans la région, y compris à l'avenir". (Belga)