Les travaillistes ont subi une sérieuse défaite électorale lors des élections législatives britanniques de jeudi. Le parti a perdu 59 sièges, ce qui en laisse 203, soit le plus petit nombre d'élus depuis 1935. Jeremy Corbyn avait précédemment annoncé qu'il ne dirigerait plus son parti pour une future campagne électorale, mais qu'il ne démissionnerait pas immédiatement. Il a clairement fait savoir à un journaliste de l'agence de presse AP (Associated Press) qu'il allait faire un pas de côté au début de l'année prochaine. "Le Comité exécutif national (la direction du parti, ndlr.) devra bien sûr se réunir dans un avenir très proche. Et c'est à eux de décider quand la démission prendra effet", a expliqué Jeremy Corbyn. "Ce sera au début de l'année prochaine", a-t-il ajouté. (Belga)

Les travaillistes ont subi une sérieuse défaite électorale lors des élections législatives britanniques de jeudi. Le parti a perdu 59 sièges, ce qui en laisse 203, soit le plus petit nombre d'élus depuis 1935. Jeremy Corbyn avait précédemment annoncé qu'il ne dirigerait plus son parti pour une future campagne électorale, mais qu'il ne démissionnerait pas immédiatement. Il a clairement fait savoir à un journaliste de l'agence de presse AP (Associated Press) qu'il allait faire un pas de côté au début de l'année prochaine. "Le Comité exécutif national (la direction du parti, ndlr.) devra bien sûr se réunir dans un avenir très proche. Et c'est à eux de décider quand la démission prendra effet", a expliqué Jeremy Corbyn. "Ce sera au début de l'année prochaine", a-t-il ajouté. (Belga)