"Je ne veux pas que vous soyez désespérés, je veux que vous paniquiez", a lancé l'adolescente de 16 ans. "Je veux que vous ressentiez la peur qui m'habite chaque jour et que vous agissiez, comme s'il y avait le feu, parce que c'est le cas", a-t-elle ajouté. "Il y a encore une petite chance de stopper les émissions de gaz à effet de serre afin d'éviter des souffrances pour une grande partie de la population de la planète", a poursuivi Greta. Cette jeune Suédoise a décidé de faire l'école buissonnière tous les vendredis pour protester devant le parlement suédois et a inspiré de nombreux élèves de par le monde à brosser les cours pour manifester et réclamer une politique climatique. Afin de rendre son déplacement à Davos le plus écologique possible, Greta a opté pour un voyage de 65 heures en train, pour un aller-retour de Suède en Suisse. (Belga)