Pour le patron de la région bruxelloise, la capitale est devenue un objectif des nationalistes flamands, non pas afin d'y accéder au pouvoir, mais uniquement dans le cadre d'une "stratégie de blocage des institutions". M. Vervoort compare ce modus operandi avec celui du Vlaams Belang il y a une vingtaine d'années. "Ils n'en ont rien à faire de Bruxelles", a-t-il lâché sur un ton lapidaire.

Interrogé quant à son futur partenaire de coalition si le PS devait nouer une majorité régionale à Bruxelles, Rudi Vervoort a affirmé qu'il ne gouvernera "jamais" avec la N-VA. Il a également indiqué ne pas comprendre l'alliance du MR avec le parti de Bart De Wever, mais n'a pas explicitement exclu de s'entendre avec les libéraux.

Pour le patron de la région bruxelloise, la capitale est devenue un objectif des nationalistes flamands, non pas afin d'y accéder au pouvoir, mais uniquement dans le cadre d'une "stratégie de blocage des institutions". M. Vervoort compare ce modus operandi avec celui du Vlaams Belang il y a une vingtaine d'années. "Ils n'en ont rien à faire de Bruxelles", a-t-il lâché sur un ton lapidaire. Interrogé quant à son futur partenaire de coalition si le PS devait nouer une majorité régionale à Bruxelles, Rudi Vervoort a affirmé qu'il ne gouvernera "jamais" avec la N-VA. Il a également indiqué ne pas comprendre l'alliance du MR avec le parti de Bart De Wever, mais n'a pas explicitement exclu de s'entendre avec les libéraux.