Ces prochaines mesures pourraient toucher "la culture, le sport, d'autres activités qui ne sont pas 'essentielles', même si l'on sait que tout cela est en réalité essentiel". "Toutefois, la priorité des priorités, maintenant, est de soigner les malades, sauver des vies, maintenir l'école". Le PS garde par ailleurs sa ligne de conduite quant aux moyens économiques à avancer pour surmonter la crise. "Coûte que coûte, il faut mettre les moyens nécessaires pour des mesures de crise. D'abord pour la santé, pour l'économie et les secteurs touchés, mais aussi pour le social", a-t-il conclu. (Belga)

Ces prochaines mesures pourraient toucher "la culture, le sport, d'autres activités qui ne sont pas 'essentielles', même si l'on sait que tout cela est en réalité essentiel". "Toutefois, la priorité des priorités, maintenant, est de soigner les malades, sauver des vies, maintenir l'école". Le PS garde par ailleurs sa ligne de conduite quant aux moyens économiques à avancer pour surmonter la crise. "Coûte que coûte, il faut mettre les moyens nécessaires pour des mesures de crise. D'abord pour la santé, pour l'économie et les secteurs touchés, mais aussi pour le social", a-t-il conclu. (Belga)