D'une magnitude de 5, le séisme a touché la capitale et une partie de l'est du Japon mercredi à 07H25 (22H25 GMT mardi), a précisé l'Institut américain de géologie (USGS), après un précédent tremblement de terre de magnitude 4,8 mardi et un autre de 5 dimanche. Il est survenu à environ 44 kilomètres de profondeur sous Ibaraki, à l'est de Tokyo. Aucun risque de tsunami n'a été signalé. Le Japon, situé à la jonction de quatre plaques tectoniques, subit chaque année plus de 20% des secousses les plus fortes enregistrées dans le monde. Il a connu en avril une série de puissants tremblements de terre dans la région de Kumamoto (sud-ouest), faisant une soixantaine de morts. Tous les Japonais ont en tête la catastrophe du 11 mars 2011 (séisme et tsunami), qui avait fait 18.500 morts et entraîné l'accident nucléaire de Fukushima. (Belga)

D'une magnitude de 5, le séisme a touché la capitale et une partie de l'est du Japon mercredi à 07H25 (22H25 GMT mardi), a précisé l'Institut américain de géologie (USGS), après un précédent tremblement de terre de magnitude 4,8 mardi et un autre de 5 dimanche. Il est survenu à environ 44 kilomètres de profondeur sous Ibaraki, à l'est de Tokyo. Aucun risque de tsunami n'a été signalé. Le Japon, situé à la jonction de quatre plaques tectoniques, subit chaque année plus de 20% des secousses les plus fortes enregistrées dans le monde. Il a connu en avril une série de puissants tremblements de terre dans la région de Kumamoto (sud-ouest), faisant une soixantaine de morts. Tous les Japonais ont en tête la catastrophe du 11 mars 2011 (séisme et tsunami), qui avait fait 18.500 morts et entraîné l'accident nucléaire de Fukushima. (Belga)