Sa démission survient au lendemain d'informations relayées dans la presse au sujet de son épouse, parlementaire, qui est suspectée d'avoir fait une entorse à la loi législative du pays, lors de son élection en juillet dernier. Katsuyuki Kawai a démenti les allégations au sujet de son épouse. "Ni moi ni mon épouse n'étions au courant", a déclaré le ministre sortant à la presse après avoir présenté sa lettre de démission au Premier ministre. Il avait accédé au poste de ministre en septembre à la faveur d'un remaniement du gouvernement de Shinzo Abe. Il s'agit de la seconde démission dans ce gouvernement, une semaine après celle du ministre de l'Industrie Isshu Sugawara, suspecté d'avoir distribué de l'argent et des cadeaux à ses sympathisants. (Belga)