"Les recherches en général ont montré que les réformes essentielles que nous avons mises en place ont sensiblement renforcé la résilience sans limiter indûment le crédit ou la croissance économique", a-t-elle déclaré lors d'un discours à Jackson Hole (Wyoming, ouest). L'administration du président américain Donald Trump a engagé depuis son arrivée au pouvoir un processus de démantèlement des principales lois régulant le secteur financier aux Etats-Unis, affirmant qu'elles entravent le crédit et ralentissent la croissance. Sans s'attaquer directement à cet agenda, Mme Yellen a défendu les mesures mises en place depuis la crise financière de 2008/09 tout en admettant que certaines de leurs dispositions pouvaient être assouplies. "Tout ajustement dans le cadre réglementaire devrait être modeste et préserver l'augmentation de la résilience des grandes institutions financières et des banques qui découle des réformes mises en place ces dernières années", a affirmé la présidente de la Fed. Le mandat de Janet Yellen à la tête de la Fed arrive à expiration en février prochain et il appartiendra à M. Trump de la reconduire ou non. Le président n'a pas encore fait état clairement de ses intentions. Elle n'a fait aucun commentaire sur la politique monétaire actuellement suivie par la banque centrale américaine (Fed) et son évolution future. Mme Yellen a néanmoins mis en garde contre tout "optimisme excessif" des marchés. (Belga)

"Les recherches en général ont montré que les réformes essentielles que nous avons mises en place ont sensiblement renforcé la résilience sans limiter indûment le crédit ou la croissance économique", a-t-elle déclaré lors d'un discours à Jackson Hole (Wyoming, ouest). L'administration du président américain Donald Trump a engagé depuis son arrivée au pouvoir un processus de démantèlement des principales lois régulant le secteur financier aux Etats-Unis, affirmant qu'elles entravent le crédit et ralentissent la croissance. Sans s'attaquer directement à cet agenda, Mme Yellen a défendu les mesures mises en place depuis la crise financière de 2008/09 tout en admettant que certaines de leurs dispositions pouvaient être assouplies. "Tout ajustement dans le cadre réglementaire devrait être modeste et préserver l'augmentation de la résilience des grandes institutions financières et des banques qui découle des réformes mises en place ces dernières années", a affirmé la présidente de la Fed. Le mandat de Janet Yellen à la tête de la Fed arrive à expiration en février prochain et il appartiendra à M. Trump de la reconduire ou non. Le président n'a pas encore fait état clairement de ses intentions. Elle n'a fait aucun commentaire sur la politique monétaire actuellement suivie par la banque centrale américaine (Fed) et son évolution future. Mme Yellen a néanmoins mis en garde contre tout "optimisme excessif" des marchés. (Belga)