"Je lance un appel à nos jeunes", a-t-il dit. "N'abandonnez pas l'espoir. Nous aurons besoin plus que jamais de vous pour réaliser le passage à une économie circulaire. C'est avec votre engagement, aujourd'hui, sur les bancs de l'école, que nous gagnerons la lutte contre le changement climatique". Une partie importante de la déclaration devant le parlement a été consacrée à l'intégration. "Nous apporterons chaleur et sécurité à tout qui est né, grandit, habite, travaille et vit ici. Mais aussi à ceux qui veulent construire une nouvelle vie ici et s'inscrivent complètement dans notre communauté. Celui qui veut faire partie de notre communauté mérite sa chance. Mais nous attendons de chacun qu'il contribue", a souligné M. Jambon. Le nouveau ministre-président a dit son horreur du racisme. "J'en fais une affaire d'honneur que ce gouvernement s'attaque à toute forme de discrimination. Et cela ne sera possible que si nous sommes capables de nous défendre en tant que communauté et individus. La neutralité dans les pouvoirs publics, dans l'enseignement public, les normes de reconnaissance plus strictes des communautés religieuses et des écoles, le ministre flamand de la Justice, la politique d'exécution... Tout cela vise à maintenir la liberté dans notre société". L'accord de gouvernement conclu entre la N-VA, le CD&V et l'Open Vld confie au parlement le dossier communautaire et institutionnel. "Je vous demande à vous, députés flamands, de préparer institutionnellement la Flandre pour l'avenir. Nous avons l'ambition d'utiliser au maximum notre autonomie et ce, de la façon la plus large possible", a souligné M. Jambon. Le ministre-président a encore insisté sur les investissements que réalisera le prochain gouvernement, pour un montant d'1,65 milliard d'euros, dans les bâtiments scolaires, les logement sociaux, les travaux publics, les infrastructures, la culture, etc. (Belga)