Le journaliste politique Jan De Meulemeester qui participait au dîner a fait état de la déclaration en question dans un message posté sur Twitter.

Le refus de fournir les chiffres budgétaires avait déjà suscité l'ire de Groen, du sp.a et du PVDA dans l'opposition au parlement flamand au cours des jours passés.

Le ministre-président Jan Jambon (N-VA) avait fait savoir qu'il transmettrait "les chiffres nécessaires" au Parlement au plus tard pour lundi après-midi, afin qu'un débat sur le sujet puisse avoir lieu mardi en commission.

Liesbeth Homans (N-VA), présidente du parlement, a aussi indiqué que les tableaux budgétaires ne pouvaient pas être exigés de la sorte avant le débat de vendredi en plénière qui devrait porter sur "les contours du budget".

La déclaration de jeudi soir de M. Jambon a courroucé davantage les partis d'opposition qui ont vivement réagi. "Cela est indigne d'un ministre-président. Indigne de la Flandre", a commenté en retour sur Twitter la présidente de Groen, Meryem Almaci.

Le président du parti PVDA, Jos D'Haese, a aussi déploré le "mépris" du nationaliste. "Pas de budget demain? Pas de débat. Jan Jambon fait un doigt d'honneur à l'ensemble du parlement et de la société. Ce n'est pas digne d'un état constitutionnel démocratique ", a-t-il décrié.