Les décisions du tribunal, qui a condamné cinq personnes à mort mais disculpé deux des principaux suspects, sont "loin de répondre aux attentes de notre pays et de la communauté internationale pour éclairer tous les aspects de ce meurtre et pour la manifestation de la justice", a affirmé le ministère turc des Affaires étrangères dans un communiqué. La rapportrice spéciale sur les exécutions extrajudiciaires auprès de l'ONU, la Française Agnès Callamard, est elle consternée. "Les tueurs sont coupables et condamnés à mort. Les cerveaux de l'opération sont libres. En outre, ils n'ont été qu'à peine inquiétés par l'enquête et le procès. C'est l'antithèse de la justice, c'est une parodie. L'impunité pour le meurtre d'un journaliste est révélateur de la répression politique, la corruption, l'abus de pouvoir, la propagande et même la complicité internationale" dans cette affaire, a-t-elle déploré dans une série de tweets. (Belga)

Les décisions du tribunal, qui a condamné cinq personnes à mort mais disculpé deux des principaux suspects, sont "loin de répondre aux attentes de notre pays et de la communauté internationale pour éclairer tous les aspects de ce meurtre et pour la manifestation de la justice", a affirmé le ministère turc des Affaires étrangères dans un communiqué. La rapportrice spéciale sur les exécutions extrajudiciaires auprès de l'ONU, la Française Agnès Callamard, est elle consternée. "Les tueurs sont coupables et condamnés à mort. Les cerveaux de l'opération sont libres. En outre, ils n'ont été qu'à peine inquiétés par l'enquête et le procès. C'est l'antithèse de la justice, c'est une parodie. L'impunité pour le meurtre d'un journaliste est révélateur de la répression politique, la corruption, l'abus de pouvoir, la propagande et même la complicité internationale" dans cette affaire, a-t-elle déploré dans une série de tweets. (Belga)