"Nous condamnons avec la plus grande fermeté le meurtre du journaliste Jamal Khashoggi, dont l'Arabie saoudite a confirmé qu'il avait eu lieu dans son consulat à Istanbul", a déclaré l'ambassadeur islandais, Harald Aspelund, lors de son intervention devant le Conseil des droits de l'Homme de l'ONU. "Les enquêtes (...) doivent être rapides, efficaces et approfondies, indépendantes et impartiales, et transparentes. Les responsables doivent rendre des comptes", a-t-il ajouté, au nom des 36, parmi lesquels de nombreux pays européens ainsi que l'Australie, le Canada et la Nouvelle-Zélande. Le meurtre le 2 octobre de l'éditorialiste Jamal Khashoggi, collaborateur du Washington Post et dont le corps n'a toujours pas été retrouvé, a suscité une indignation mondiale et profondément terni l'image de l'Arabie saoudite, et en particulier du prince héritier Mohammed ben Salmane. (Belga)

"Nous condamnons avec la plus grande fermeté le meurtre du journaliste Jamal Khashoggi, dont l'Arabie saoudite a confirmé qu'il avait eu lieu dans son consulat à Istanbul", a déclaré l'ambassadeur islandais, Harald Aspelund, lors de son intervention devant le Conseil des droits de l'Homme de l'ONU. "Les enquêtes (...) doivent être rapides, efficaces et approfondies, indépendantes et impartiales, et transparentes. Les responsables doivent rendre des comptes", a-t-il ajouté, au nom des 36, parmi lesquels de nombreux pays européens ainsi que l'Australie, le Canada et la Nouvelle-Zélande. Le meurtre le 2 octobre de l'éditorialiste Jamal Khashoggi, collaborateur du Washington Post et dont le corps n'a toujours pas été retrouvé, a suscité une indignation mondiale et profondément terni l'image de l'Arabie saoudite, et en particulier du prince héritier Mohammed ben Salmane. (Belga)