Les élus de la capitale américaine ont voté mardi en faveur de cette initiative symbolique, qui verra une portion de l'avenue New Hampshire bordant l'ambassade saoudienne et l'hôtel du Watergate renommée "passage Jamal Khashoggi". Critique du pouvoir saoudien après en avoir été proche, M. Khashoggi, résident aux États-Unis et chroniqueur du quotidien Washington Post, avait été assassiné le 2 octobre 2018 dans le consulat d'Arabie saoudite à Istanbul par une équipe d'agents venus du royaume. Son corps, démembré, n'a jamais été retrouvé. Un rapport des services de renseignement américains a accusé le prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane, dit MBS, d'avoir "validé" l'assassinat. "À travers sa pratique du journalisme, Jamal Khashoggi était un féroce défenseur de la démocratie, des droits humains et de l'État de droit", a souligné le conseil municipal de Washington. "En renommant la rue en face de l'ambassade de l'Arabie saoudite en l'honneur de Jamal Khashoggi, Washington crée un monument à sa mémoire qui ne peut être effacé ou supprimé", ajoute-t-il. L'ambassade saoudienne n'a pas commenté la décision malgré les sollicitations de l'AFP. Le texte doit désormais être signé par la maire de Washington, Muriel Bowser, et n'a pas rencontré d'opposition au Congrès américain, qui passe en revue toutes les nouvelles lois de la capitale. En 2018, Washington avait déjà rebaptisé une rue près de l'ambassade russe en l'honneur de Boris Nemtsov, détracteur de Vladimir Poutine, abattu à Moscou en 2015. (Belga)

Les élus de la capitale américaine ont voté mardi en faveur de cette initiative symbolique, qui verra une portion de l'avenue New Hampshire bordant l'ambassade saoudienne et l'hôtel du Watergate renommée "passage Jamal Khashoggi". Critique du pouvoir saoudien après en avoir été proche, M. Khashoggi, résident aux États-Unis et chroniqueur du quotidien Washington Post, avait été assassiné le 2 octobre 2018 dans le consulat d'Arabie saoudite à Istanbul par une équipe d'agents venus du royaume. Son corps, démembré, n'a jamais été retrouvé. Un rapport des services de renseignement américains a accusé le prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane, dit MBS, d'avoir "validé" l'assassinat. "À travers sa pratique du journalisme, Jamal Khashoggi était un féroce défenseur de la démocratie, des droits humains et de l'État de droit", a souligné le conseil municipal de Washington. "En renommant la rue en face de l'ambassade de l'Arabie saoudite en l'honneur de Jamal Khashoggi, Washington crée un monument à sa mémoire qui ne peut être effacé ou supprimé", ajoute-t-il. L'ambassade saoudienne n'a pas commenté la décision malgré les sollicitations de l'AFP. Le texte doit désormais être signé par la maire de Washington, Muriel Bowser, et n'a pas rencontré d'opposition au Congrès américain, qui passe en revue toutes les nouvelles lois de la capitale. En 2018, Washington avait déjà rebaptisé une rue près de l'ambassade russe en l'honneur de Boris Nemtsov, détracteur de Vladimir Poutine, abattu à Moscou en 2015. (Belga)