"D'un autre côté, quand j'entends le président du PS venir relater sur un plateau des conversations qui doivent rester confidentielles, on va au-delà de ce qui permet de trouver une solution", a ajouté M. Crucke en appelant "tant le président du PS que celui de la N-VA à cesser ces petits mots qui blessent l'autre et qui n'apportent pas de solution".

Les propos de Bart De Wever constituent "une difficulté", a-t-il toutefois admis.

"Je n'ai jamais caché que les valeurs éthiques et morales ont un poids en politique. Je sais aussi que le pays aujourd'hui a besoin de femmes et d'hommes d'Etat qui sont capables de mettre leurs différents sur le côté pour aller à l'essentiel, sur une route qui doit encore être belge", a conclu Jean-Luc Crucke.

"D'un autre côté, quand j'entends le président du PS venir relater sur un plateau des conversations qui doivent rester confidentielles, on va au-delà de ce qui permet de trouver une solution", a ajouté M. Crucke en appelant "tant le président du PS que celui de la N-VA à cesser ces petits mots qui blessent l'autre et qui n'apportent pas de solution". Les propos de Bart De Wever constituent "une difficulté", a-t-il toutefois admis. "Je n'ai jamais caché que les valeurs éthiques et morales ont un poids en politique. Je sais aussi que le pays aujourd'hui a besoin de femmes et d'hommes d'Etat qui sont capables de mettre leurs différents sur le côté pour aller à l'essentiel, sur une route qui doit encore être belge", a conclu Jean-Luc Crucke.