"Les derniers préparatifs pour le match contre l'AEK Athènes sont presque terminés. Nous connaissons les forces et les faiblesses de notre adversaire. Nous voulons à tout prix nous qualifier. Il y a suffisamment de qualités dans notre noyau pour que cette confrontation se termine de manière positive", a assuré le coach brugeois Ivan Leko. "Evidemment, nous avons tiré un solide adversaire. C'était déjà le cas avec Basaksehir et ça l'est maintenant avec Athènes. C'est ainsi. Nous devons tabler sur nos forces. Avec Hans Vanaken et Lior Refaelov? Ils peuvent jouer ensemble, je n'y vois aucun problème. Nous pouvons et nous allons imposer notre dispositif à l'adversaire. Nous sommes forts physiquement et mentalement, nous sommes aussi prêts", affirme-t-il. "Comme nous, l'AEK s'est très bien préparé pour cette double confrontation. Il jouera probablement de manière très compacte et tentera de faire la différence par de rapides reconversions. A nous de ne pas le lui permettre. Nous devons être dominants et ne pas faire de cadeau. C'est important que nous puissions compter sur le soutien de nos fans. C'est pour cela que les abonnés assistent gratuitement au match. A douze contre onze, c'est possible de vaincre l'AEK Athènes. Notre et mon but est de gagner tous les matches à commencer par l'AEK Athènes et puis dimanche contre Courtrai. Maintenant, concentrons-nous sur le match contre les Grecs", a conclu le Croate. (Belga)

"Les derniers préparatifs pour le match contre l'AEK Athènes sont presque terminés. Nous connaissons les forces et les faiblesses de notre adversaire. Nous voulons à tout prix nous qualifier. Il y a suffisamment de qualités dans notre noyau pour que cette confrontation se termine de manière positive", a assuré le coach brugeois Ivan Leko. "Evidemment, nous avons tiré un solide adversaire. C'était déjà le cas avec Basaksehir et ça l'est maintenant avec Athènes. C'est ainsi. Nous devons tabler sur nos forces. Avec Hans Vanaken et Lior Refaelov? Ils peuvent jouer ensemble, je n'y vois aucun problème. Nous pouvons et nous allons imposer notre dispositif à l'adversaire. Nous sommes forts physiquement et mentalement, nous sommes aussi prêts", affirme-t-il. "Comme nous, l'AEK s'est très bien préparé pour cette double confrontation. Il jouera probablement de manière très compacte et tentera de faire la différence par de rapides reconversions. A nous de ne pas le lui permettre. Nous devons être dominants et ne pas faire de cadeau. C'est important que nous puissions compter sur le soutien de nos fans. C'est pour cela que les abonnés assistent gratuitement au match. A douze contre onze, c'est possible de vaincre l'AEK Athènes. Notre et mon but est de gagner tous les matches à commencer par l'AEK Athènes et puis dimanche contre Courtrai. Maintenant, concentrons-nous sur le match contre les Grecs", a conclu le Croate. (Belga)