A 10H00 précises (07H00 GMT), les automobilistes sont descendus de leur voiture, les autobus se sont arrêtés de même que les piétons qui se sont recueillis dans les rues. Les élèves et étudiants ont marqué les deux minutes de silence dans les établissements scolaires. Toutes les chaînes de radio et de télévision israéliennes diffusent depuis dimanche soir des témoignages, des documentaires et des films uniquement consacrés au génocide. Les conditions de vie précaire de nombreux survivants vivant en Israël ont tenu une large place dans les commentaires des médias. Plus de 213.000 rescapés de la Shoah vivent en Israël en 2017, dont une grande partie vit en dessous du seuil de pauvreté, selon les organisations d'aide aux rescapés. Dimanche soir, le Premier ministre Benjamin Netanyahu a menacé de "destruction" ceux qui appellent à la "destruction" d'Israël, lors d'une cérémonie à Yad Vachem, le mémorial de l'Holocauste à Jérusalem. (Belga)

A 10H00 précises (07H00 GMT), les automobilistes sont descendus de leur voiture, les autobus se sont arrêtés de même que les piétons qui se sont recueillis dans les rues. Les élèves et étudiants ont marqué les deux minutes de silence dans les établissements scolaires. Toutes les chaînes de radio et de télévision israéliennes diffusent depuis dimanche soir des témoignages, des documentaires et des films uniquement consacrés au génocide. Les conditions de vie précaire de nombreux survivants vivant en Israël ont tenu une large place dans les commentaires des médias. Plus de 213.000 rescapés de la Shoah vivent en Israël en 2017, dont une grande partie vit en dessous du seuil de pauvreté, selon les organisations d'aide aux rescapés. Dimanche soir, le Premier ministre Benjamin Netanyahu a menacé de "destruction" ceux qui appellent à la "destruction" d'Israël, lors d'une cérémonie à Yad Vachem, le mémorial de l'Holocauste à Jérusalem. (Belga)