M. Netanyahu, inculpé fin novembre pour corruption, malversation et abus de confiance dans différentes affaires, avait récemment quitté ses fonctions ministérielles tout en restant Premier ministre. La loi israélienne interdit à une personne mise en examen de rester en poste comme ministre, une règle qui ne s'applique toutefois pas au chef de gouvernement. M. Netanyahu a pioché dans les rangs de son parti, le Likoud, en nommant dimanche David Bitan ministre de l'Agriculture, Tzipi Hotoveli ministre de la Diaspora et Yfat Sassa-Bitton, ministre des Affaires sociales, a précisé son bureau. Mme Sassa-Bitton, étant déjà ministre du Logement et de la construction, a été remplacée par Yitzhak Cohen, du parti utra-orthodoxe Shass, un des partis alliés du Likoud. M. Netanyahu avait aussi renoncé au portefeuille de la Santé et avait déjà nommé Yaakov Litzman, cadre de l'autre grand parti ultra-orthodoxe, Judaïsme unifié de la Torah, comme ministre de la Santé. Le Premier ministre, en lice pour les législatives du 2 mars, a demandé la semaine dernière au Parlement de lui accorder une immunité, mais la formation d'un nouveau comité parlementaire pour évaluer cette demande ne devait avoir lieu qu'après les élections. Mais l'opposition a pressé dimanche le Parlement d'étudier rapidement cette demande, ce qui pourrait accélérer les procédures judiciaires contre le Premier ministre. (Belga)

M. Netanyahu, inculpé fin novembre pour corruption, malversation et abus de confiance dans différentes affaires, avait récemment quitté ses fonctions ministérielles tout en restant Premier ministre. La loi israélienne interdit à une personne mise en examen de rester en poste comme ministre, une règle qui ne s'applique toutefois pas au chef de gouvernement. M. Netanyahu a pioché dans les rangs de son parti, le Likoud, en nommant dimanche David Bitan ministre de l'Agriculture, Tzipi Hotoveli ministre de la Diaspora et Yfat Sassa-Bitton, ministre des Affaires sociales, a précisé son bureau. Mme Sassa-Bitton, étant déjà ministre du Logement et de la construction, a été remplacée par Yitzhak Cohen, du parti utra-orthodoxe Shass, un des partis alliés du Likoud. M. Netanyahu avait aussi renoncé au portefeuille de la Santé et avait déjà nommé Yaakov Litzman, cadre de l'autre grand parti ultra-orthodoxe, Judaïsme unifié de la Torah, comme ministre de la Santé. Le Premier ministre, en lice pour les législatives du 2 mars, a demandé la semaine dernière au Parlement de lui accorder une immunité, mais la formation d'un nouveau comité parlementaire pour évaluer cette demande ne devait avoir lieu qu'après les élections. Mais l'opposition a pressé dimanche le Parlement d'étudier rapidement cette demande, ce qui pourrait accélérer les procédures judiciaires contre le Premier ministre. (Belga)