Certains Palestiniens munis d'un visa de travail (des maçons ou des agriculteurs) ont néanmoins reçu l'autorisation pour un ou deux mois de venir en Israël. En Cisjordanie, cela concernerait environ 70.000 personnes. Leur employeur aura pour les semaines à venir la responsabilité de les loger. Ceux qui regagneraient prématurément la Cisjordanie n'auraient plus le droit de revenir ensuite en Israël. (Belga)

Certains Palestiniens munis d'un visa de travail (des maçons ou des agriculteurs) ont néanmoins reçu l'autorisation pour un ou deux mois de venir en Israël. En Cisjordanie, cela concernerait environ 70.000 personnes. Leur employeur aura pour les semaines à venir la responsabilité de les loger. Ceux qui regagneraient prématurément la Cisjordanie n'auraient plus le droit de revenir ensuite en Israël. (Belga)