Les soldats ont été envoyés "conformément aux efforts fournis par [l'armée israélienne] afin d'être prêts au vu de l'évolution de la situation sur le Golan syrien", précise Tsahal, ajoutant que "la politique de non intervention dans le conflit syrien reste inchangée tant que la souveraineté israélienne n'est pas remise en cause ou que ses citoyens ne sont pas menacés". Israël occupe depuis 1967 une partie du plateau du Golan situé à la frontière entre les deux pays, qui sont toujours techniquement en état de guerre. L'armée syrienne a lancé la semaine passée une large offensive contre les rebelles à Daraa, causant la fuite de quelque 50.000 civils, selon des chiffres des Nations Unies. Environ 1.800 familles syriennes ont fui vers le Golan syrien, affirme un responsable de l'armée israélienne. Israël continuera d'apporter une aide humanitaire aux réfugiés syriens fuyant la guerre, mais n'accueillera aucun civil sur son territoire, affirme par ailleurs le Premier ministre Benjamin Netanyahu. Israël assure ne pas prendre parti dans le conflit syrien mais bombarde régulièrement des cibles établies sur le territoire syrien afin de torpiller la fourniture d'armes aux combattants du Hezbollah pro-iranien. (Belga)

Les soldats ont été envoyés "conformément aux efforts fournis par [l'armée israélienne] afin d'être prêts au vu de l'évolution de la situation sur le Golan syrien", précise Tsahal, ajoutant que "la politique de non intervention dans le conflit syrien reste inchangée tant que la souveraineté israélienne n'est pas remise en cause ou que ses citoyens ne sont pas menacés". Israël occupe depuis 1967 une partie du plateau du Golan situé à la frontière entre les deux pays, qui sont toujours techniquement en état de guerre. L'armée syrienne a lancé la semaine passée une large offensive contre les rebelles à Daraa, causant la fuite de quelque 50.000 civils, selon des chiffres des Nations Unies. Environ 1.800 familles syriennes ont fui vers le Golan syrien, affirme un responsable de l'armée israélienne. Israël continuera d'apporter une aide humanitaire aux réfugiés syriens fuyant la guerre, mais n'accueillera aucun civil sur son territoire, affirme par ailleurs le Premier ministre Benjamin Netanyahu. Israël assure ne pas prendre parti dans le conflit syrien mais bombarde régulièrement des cibles établies sur le territoire syrien afin de torpiller la fourniture d'armes aux combattants du Hezbollah pro-iranien. (Belga)