Cette décision, qui sera effective à partir de mercredi, est justifiée par la gravité de la situation sanitaire, en lien avec l'émergence du variant Omicron du coronavirus. Dans un tweet à ce sujet, l'ambassadeur d'Israël à Bruxelles, Emmanuel Nahshon, dit dimanche espérer "que cela ne durera pas longtemps". Les Israéliens ne sont pas autorisés, sauf autorisation spéciale, à voyager vers un pays figurant sur la liste rouge. Actuellement, une cinquantaine de pays africains figurent sur la liste rouge israélienne. (Belga)

Cette décision, qui sera effective à partir de mercredi, est justifiée par la gravité de la situation sanitaire, en lien avec l'émergence du variant Omicron du coronavirus. Dans un tweet à ce sujet, l'ambassadeur d'Israël à Bruxelles, Emmanuel Nahshon, dit dimanche espérer "que cela ne durera pas longtemps". Les Israéliens ne sont pas autorisés, sauf autorisation spéciale, à voyager vers un pays figurant sur la liste rouge. Actuellement, une cinquantaine de pays africains figurent sur la liste rouge israélienne. (Belga)