Durant le mouvement social, les tests de dépistage du nouveau coronavirus se poursuivront, mais seules les personnes testées positives seront informées des résultats. Cette mesure pourrait poser problèmes aux Israéliens qui doivent présenter un test négatif au coronavirus avant de prendre l'avion ou de partir à l'étranger par exemple. La grève touche les laboratoires dans les hôpitaux, les compagnies d'assurance-santé ainsi que les établissements de santé publique. Depuis le début de la pandémie, les travailleurs des laboratoires publics ont dû accomplir de nombreuses heures supplémentaires, rapportent dimanche les médias israéliens. Le personnel des laboratoires a déjà protesté à plusieurs reprises contre ses conditions de travail. Les négociations avec le ministère des Finances n'ont jusqu'ici abouti à aucun résultat. Le nombre de contaminations au nouveau coronavirus a dépassé vendredi les 2.000 par jour pour la première fois en un mois. Le nombre de cas d'infection était relativement bas en Israël au début de la pandémie en raison des mesures strictes imposées par le gouvernement, mais un assouplissement précoce des restrictions en mai a fait grimper en flèche les chiffres de nouvelles contaminations. Selon le ministère, un total de 113.623 cas de contamination ont été enregistrés jusqu'à présent. Le nombre de décès s'élève quant à lui à 906. Les écoles du pays devaient rouvrir à la fin des vacance d'été, soit mardi, bien que le gouvernement n'ait pas atteint son objectif de contenir le nombre d'infections au coronavirus à environ 400 par jour. (Belga)

Durant le mouvement social, les tests de dépistage du nouveau coronavirus se poursuivront, mais seules les personnes testées positives seront informées des résultats. Cette mesure pourrait poser problèmes aux Israéliens qui doivent présenter un test négatif au coronavirus avant de prendre l'avion ou de partir à l'étranger par exemple. La grève touche les laboratoires dans les hôpitaux, les compagnies d'assurance-santé ainsi que les établissements de santé publique. Depuis le début de la pandémie, les travailleurs des laboratoires publics ont dû accomplir de nombreuses heures supplémentaires, rapportent dimanche les médias israéliens. Le personnel des laboratoires a déjà protesté à plusieurs reprises contre ses conditions de travail. Les négociations avec le ministère des Finances n'ont jusqu'ici abouti à aucun résultat. Le nombre de contaminations au nouveau coronavirus a dépassé vendredi les 2.000 par jour pour la première fois en un mois. Le nombre de cas d'infection était relativement bas en Israël au début de la pandémie en raison des mesures strictes imposées par le gouvernement, mais un assouplissement précoce des restrictions en mai a fait grimper en flèche les chiffres de nouvelles contaminations. Selon le ministère, un total de 113.623 cas de contamination ont été enregistrés jusqu'à présent. Le nombre de décès s'élève quant à lui à 906. Les écoles du pays devaient rouvrir à la fin des vacance d'été, soit mardi, bien que le gouvernement n'ait pas atteint son objectif de contenir le nombre d'infections au coronavirus à environ 400 par jour. (Belga)