Comme prévu par les sondages, le chef de l'Etat sortant, un universitaire sans étiquette, a écrasé son adversaire de droite populiste Gudmundur Franklin Jonsson, selon les premiers dépouillements disponibles vers 23H30 GMT et locales, portant sur quelque 40.000 suffrages dans plus de la moitié des circonscriptions. (Belga)

Comme prévu par les sondages, le chef de l'Etat sortant, un universitaire sans étiquette, a écrasé son adversaire de droite populiste Gudmundur Franklin Jonsson, selon les premiers dépouillements disponibles vers 23H30 GMT et locales, portant sur quelque 40.000 suffrages dans plus de la moitié des circonscriptions. (Belga)