"Dans le cadre de notre campagne de pression maximale" contre l'Iran, "les Etats-Unis imposent des sanctions contre l'entité chinoise Zhuhai Zhenrong et son directeur général Youmin Li, ils ont violé la loi américaine en acceptant du pétrole brut" de la part de Téhéran, a déclaré le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo dans un discours en Floride. Donald Trump s'est retiré en mai 2018 de l'accord international de 2015 conclu par plusieurs grandes puissances avec Téhéran pour l'empêcher de se doter de l'arme atomique, qu'il juge trop laxiste. Depuis, le président des Etats-Unis a rétabli les sanctions levées dans le cadre de cet accord, et les a progressivement durcies. Depuis novembre dernier, tous les pays sans exception sont ainsi passibles de sanctions américaines s'ils achètent du pétrole à l'Iran. La Chine, l'un des principaux importateurs de brut iranien, a perdu la dérogation dont elle bénéficiait jusque-là. Zhuhai Zhenrong est la principale entreprise publique chinoise qui importe du pétrole iranien, depuis 1995. "Nous avons toujours dit que les sanctions seraient appliquées. Nous ne pouvons pas tolérer que l'argent continue d'arriver aux ayatollahs, mettant en danger la vie des soldats américains", a martelé Mike Pompeo. Cette annonce intervient après plusieurs semaines d'escalade des tensions entre Washington et Téhéran. (Belga)