Selon l'agence, ce groupe a "diffusé un communiqué officiel affirmant être responsable de l'attaque". Jaïch al-Adl ("Armée de la justice"), considéré comme un groupe "terroriste" par Téhéran, est formé d'ex-membres d'une organisation sunnite extrémiste ayant mené une rébellion sanglante dans la province du Sistan-Baloutchistan (sud-est iranien) jusqu'en 2010. (Belga)

Selon l'agence, ce groupe a "diffusé un communiqué officiel affirmant être responsable de l'attaque". Jaïch al-Adl ("Armée de la justice"), considéré comme un groupe "terroriste" par Téhéran, est formé d'ex-membres d'une organisation sunnite extrémiste ayant mené une rébellion sanglante dans la province du Sistan-Baloutchistan (sud-est iranien) jusqu'en 2010. (Belga)