Les autorités iraniennes ont par ailleurs annoncé mardi que sept personnes étaient déjà mortes il y a une semaine dans des inondations survenues dans deux provinces du nord-est du pays, le Golestan et le Mazandaran. S'agissant de l'épisode actuel, 19 personnes ont été tuées et 98 blessées dans la seule ville de Chiraz (sud), une personne est décédée dans la province de Kermanshah (ouest), une a péri dans celle du Lorestan (ouest) et deux autres dans les provinces de Khouzistan (sud-ouest) et de Kogiluyeh-Va-Boyerahmad (ouest), selon un bilan toujours provisoire. Dans cette dernière province, un village a été enseveli par un glissement de terrain peu après l'évacuation de ses habitants, a rapporté l'agence semi-officielle Fars, citant le gouverneur de la région. Au moins 110 personnes ont été blessées, d'après le ministère de la Santé, alors que le Croissant-Rouge iranien a affirmé que des logements d'urgence avaient été fournis à plus de 25.000 personnes. Le guide suprême, l'ayatollah Ali Khamenei, a présenté dans un communiqué ses condoléances aux familles des victimes et appelé les responsables à tout faire pour accélérer l'aide et les compensations financières aux victimes. Ces inondations interviennent en pleine période de fête, l'Iran célébrant le Nouvel an persan, ce qui a pu ralentir le travail des secours, de nombreux employés étant en congé. Un comité national de gestion de crise a été activé lundi par le gouvernement. Les services météo ont prévenu que les précipitations devaient se poursuivre jusqu'à mercredi. (Belga)

Les autorités iraniennes ont par ailleurs annoncé mardi que sept personnes étaient déjà mortes il y a une semaine dans des inondations survenues dans deux provinces du nord-est du pays, le Golestan et le Mazandaran. S'agissant de l'épisode actuel, 19 personnes ont été tuées et 98 blessées dans la seule ville de Chiraz (sud), une personne est décédée dans la province de Kermanshah (ouest), une a péri dans celle du Lorestan (ouest) et deux autres dans les provinces de Khouzistan (sud-ouest) et de Kogiluyeh-Va-Boyerahmad (ouest), selon un bilan toujours provisoire. Dans cette dernière province, un village a été enseveli par un glissement de terrain peu après l'évacuation de ses habitants, a rapporté l'agence semi-officielle Fars, citant le gouverneur de la région. Au moins 110 personnes ont été blessées, d'après le ministère de la Santé, alors que le Croissant-Rouge iranien a affirmé que des logements d'urgence avaient été fournis à plus de 25.000 personnes. Le guide suprême, l'ayatollah Ali Khamenei, a présenté dans un communiqué ses condoléances aux familles des victimes et appelé les responsables à tout faire pour accélérer l'aide et les compensations financières aux victimes. Ces inondations interviennent en pleine période de fête, l'Iran célébrant le Nouvel an persan, ce qui a pu ralentir le travail des secours, de nombreux employés étant en congé. Un comité national de gestion de crise a été activé lundi par le gouvernement. Les services météo ont prévenu que les précipitations devaient se poursuivre jusqu'à mercredi. (Belga)