Dix-neuf personnes ont été tuées et 98 blessées dans la seule ville de Chiraz (sud), une personne est décédée dans la province de Kermanshah (ouest) et une autre dans celle du Lorestan (ouest), selon ce bilan provisoire, qui fait ainsi état de deux victimes de plus par rapport à la veille au soir. Au moins 110 personnes ont été blessées, d'après le ministère de la Santé. Le guide suprême, l'ayatollah Ali Khamenei, a présenté dans un communiqué ses condoléances aux familles des victimes et appelé les responsables à tout faire pour accélérer l'aide et les compensations financières aux victimes. Ces inondations interviennent en pleine période de fête, l'Iran célébrant le Nouvel an persan, ce qui a pu ralentir le travail des secours, de nombreux employés étant en congés. Un comité national de gestion de crise a été activé lundi par le gouvernement. Les services météo ont prévenu que les précipitations devaient se poursuivre jusqu'à mercredi. Dans la nuit de lundi à mardi, tous les Iraniens ont reçu des SMS les exhortant à être prudents et à attendre des instructions des responsables. Ces inondations, d'une rare ampleur dans un pays connu pour son aridité, touchent principalement l'ouest et le sud. Dans certains secteurs, il est tombé plus de la moitié des précipitations annuelles en 24 heures. Vingt des 31 provinces sont toujours touchées, selon des informations diffusés par la télévision d'Etat. Des villages ont été évacuées, et une centaine ont été touchés par des coupures d'électricité et d'eau. La police a déconseillé les trajets en voiture dans les prochains jours, de nombreuses routes étant coupées par les inondations ou obstruées par des glissements de terrain. (Belga)

Dix-neuf personnes ont été tuées et 98 blessées dans la seule ville de Chiraz (sud), une personne est décédée dans la province de Kermanshah (ouest) et une autre dans celle du Lorestan (ouest), selon ce bilan provisoire, qui fait ainsi état de deux victimes de plus par rapport à la veille au soir. Au moins 110 personnes ont été blessées, d'après le ministère de la Santé. Le guide suprême, l'ayatollah Ali Khamenei, a présenté dans un communiqué ses condoléances aux familles des victimes et appelé les responsables à tout faire pour accélérer l'aide et les compensations financières aux victimes. Ces inondations interviennent en pleine période de fête, l'Iran célébrant le Nouvel an persan, ce qui a pu ralentir le travail des secours, de nombreux employés étant en congés. Un comité national de gestion de crise a été activé lundi par le gouvernement. Les services météo ont prévenu que les précipitations devaient se poursuivre jusqu'à mercredi. Dans la nuit de lundi à mardi, tous les Iraniens ont reçu des SMS les exhortant à être prudents et à attendre des instructions des responsables. Ces inondations, d'une rare ampleur dans un pays connu pour son aridité, touchent principalement l'ouest et le sud. Dans certains secteurs, il est tombé plus de la moitié des précipitations annuelles en 24 heures. Vingt des 31 provinces sont toujours touchées, selon des informations diffusés par la télévision d'Etat. Des villages ont été évacuées, et une centaine ont été touchés par des coupures d'électricité et d'eau. La police a déconseillé les trajets en voiture dans les prochains jours, de nombreuses routes étant coupées par les inondations ou obstruées par des glissements de terrain. (Belga)