"Un drone piégé a tenté de viser la résidence" de M. Kazimi qui "n'a pas été blessé" dans cette "tentative d'assassinat ratée", ont déclaré ses services dans un communiqué. Un peu plus tôt, deux sources sécuritaires ont affirmé à l'AFP qu'une "roquette" s'était abattue sur sa maison, au moment où des partisans de groupes pro-Iran mènent deux sit-ins pour protester contre les résultats des élections législatives anticipées du 10 octobre. Le Premier ministre Moustafa al-Kazimi a dit aller "bien" et a appelé "au calme et à la retenue" après l'attaque contre sa résidence. "Je vais bien, Dieu soit loué, et j'appelle au calme et à la retenue de la part de tous pour le bien de l'Irak", a écrit M. Kazimi sur Twitter. (Belga)

"Un drone piégé a tenté de viser la résidence" de M. Kazimi qui "n'a pas été blessé" dans cette "tentative d'assassinat ratée", ont déclaré ses services dans un communiqué. Un peu plus tôt, deux sources sécuritaires ont affirmé à l'AFP qu'une "roquette" s'était abattue sur sa maison, au moment où des partisans de groupes pro-Iran mènent deux sit-ins pour protester contre les résultats des élections législatives anticipées du 10 octobre. Le Premier ministre Moustafa al-Kazimi a dit aller "bien" et a appelé "au calme et à la retenue" après l'attaque contre sa résidence. "Je vais bien, Dieu soit loué, et j'appelle au calme et à la retenue de la part de tous pour le bien de l'Irak", a écrit M. Kazimi sur Twitter. (Belga)