"Cinq kamikazes ont attaqué des magasins dans la région de Nahrawan, la police a réussi à tuer trois d'entre eux tandis que les deux autres se sont fait exploser, tuant onze civils", a affirmé à l'AFP un responsable de la police irakienne. Par ailleurs, 31 civils et deux membres des forces de sécurité ont été blessés, a-t-il ajouté. Nahrawan, une localité agricole majoritairement chiite, se trouve à 35 km au sud-est de la capitale irakienne. Dans un message diffusé par son organe de propagande Amaq, l'EI a affirmé que l'attaque visait les forces paramilitaires du Hachd al-Chaabi dont les supplétifs, en majorité chiites, combattent l'EI au côté des troupes gouvernementales. Après avoir perdu ces derniers mois toutes les villes et centres urbains sous leur contrôle, les jihadistes de l'EI se retrouvent acculés dans une vaste région désertique dans l'ouest de l'Irak proche de la frontière syrienne, où les forces irakiennes mènent une offensive pour les chasser. (Belga)

"Cinq kamikazes ont attaqué des magasins dans la région de Nahrawan, la police a réussi à tuer trois d'entre eux tandis que les deux autres se sont fait exploser, tuant onze civils", a affirmé à l'AFP un responsable de la police irakienne. Par ailleurs, 31 civils et deux membres des forces de sécurité ont été blessés, a-t-il ajouté. Nahrawan, une localité agricole majoritairement chiite, se trouve à 35 km au sud-est de la capitale irakienne. Dans un message diffusé par son organe de propagande Amaq, l'EI a affirmé que l'attaque visait les forces paramilitaires du Hachd al-Chaabi dont les supplétifs, en majorité chiites, combattent l'EI au côté des troupes gouvernementales. Après avoir perdu ces derniers mois toutes les villes et centres urbains sous leur contrôle, les jihadistes de l'EI se retrouvent acculés dans une vaste région désertique dans l'ouest de l'Irak proche de la frontière syrienne, où les forces irakiennes mènent une offensive pour les chasser. (Belga)