Au onzième jour de leur offensive sur Mossoul-ouest, les forces d'élite du contre-terrorisme (CTS) combattent pour la "reprise du quartier résidentiel d'al Maamoun, considéré comme important pour le contrôle de la route de Bagdad et les quartiers environnants", a déclaré à l'AFP le général Abdulghani al-Assadi. "La résistance" des djihadistes "est violente et farouche car ils défendent une ligne, et celle-ci est à mon avis la principale pour eux", a précisé cet officier supérieur du CTS. Les combats dans al-Maamoun provoquent d'importants dégâts avec des maisons détruites et des rues défoncées. Le bilan des pertes humaines n'est pas connu. Les forces irakiennes mènent depuis le 19 février une opération pour reprendre l'ouest de Mossoul après la reconquête fin janvier de la partie orientale après trois mois de combats. (Belga)

Au onzième jour de leur offensive sur Mossoul-ouest, les forces d'élite du contre-terrorisme (CTS) combattent pour la "reprise du quartier résidentiel d'al Maamoun, considéré comme important pour le contrôle de la route de Bagdad et les quartiers environnants", a déclaré à l'AFP le général Abdulghani al-Assadi. "La résistance" des djihadistes "est violente et farouche car ils défendent une ligne, et celle-ci est à mon avis la principale pour eux", a précisé cet officier supérieur du CTS. Les combats dans al-Maamoun provoquent d'importants dégâts avec des maisons détruites et des rues défoncées. Le bilan des pertes humaines n'est pas connu. Les forces irakiennes mènent depuis le 19 février une opération pour reprendre l'ouest de Mossoul après la reconquête fin janvier de la partie orientale après trois mois de combats. (Belga)