C'était au cours de religion. Chacun son tour, on pouvait raconter ce que nous réservait Noël. De la dinde ! Du gourmet ! Des cadeaux! Les cousins en visite! Et puis c'était le tour de Katy. "Chaque année, nous invitons une personne esseulée", a-t-elle dit crânement. Elle avait à peine 9 ans et était pleinement consciente de l'impact de ses mots. C'est à peine si l'institutrice n'a pas applaudi, et nous, avions un peu honte. Chez nous, on n'invitait jamais de personne esseulée. Pas à Noël du moins.
...