L'invitation a été transmise par le secrétaire d'État américain, Antony Blinken, lors d'une rencontre avec M. Rivlin à Jérusalem dans le cadre d'une tournée au Proche-Orient. Le président israélien "a accepté cette invitation" et "sera heureux" de se rendre à Washington avant la fin de son mandat, le 5 juillet, a rapporté le bureau de M. Rivlin dans un communiqué. "Le président Biden est impatient de vous recevoir à Washington", a écrit pour sa part le secrétaire d'État américain sur Twitter. MM. Rivlin et Blinken se sont entretenus mercredi matin à Jérusalem à propos de la trêve fragile entre l'État hébreu et le Hamas, au pouvoir dans la bande de Gaza, entrée en vigueur le 21 mai après 11 jours de guerre. Durant sa visite à Jérusalem, le chef de la diplomatie américaine a réaffirmé le "soutien entier au droit d'Israël de se défendre", après des tirs de roquettes depuis l'enclave palestinienne de Gaza. Il a aussi défendu la solution à deux États, israélien et palestinien, et annoncé sa volonté de "reconstruire" le lien avec les Palestiniens. Du 10 au 21 mai, 254 Palestiniens ont été tués par des frappes israéliennes dans la bande de Gaza, parmi lesquels 66 enfants, selon les autorités locales. En Israël, les tirs de roquettes depuis Gaza ont fait 12 morts parmi lesquels un enfant, une adolescente et un soldat, d'après la police. Le président Reuven Rivlin, dont la fonction est essentiellement honorifique, a accédé à la présidence en 2014. Son mandat de sept ans n'est pas renouvelable et se termine le 5 juillet. Les députés de la Knesset, le Parlement israélien, éliront le 2 juin le nouveau chef d'État. Deux candidats briguent ce poste, Isaac Herzog, ancien chef du parti travailliste, et Myriam Peretz, une éducatrice. (Belga)

L'invitation a été transmise par le secrétaire d'État américain, Antony Blinken, lors d'une rencontre avec M. Rivlin à Jérusalem dans le cadre d'une tournée au Proche-Orient. Le président israélien "a accepté cette invitation" et "sera heureux" de se rendre à Washington avant la fin de son mandat, le 5 juillet, a rapporté le bureau de M. Rivlin dans un communiqué. "Le président Biden est impatient de vous recevoir à Washington", a écrit pour sa part le secrétaire d'État américain sur Twitter. MM. Rivlin et Blinken se sont entretenus mercredi matin à Jérusalem à propos de la trêve fragile entre l'État hébreu et le Hamas, au pouvoir dans la bande de Gaza, entrée en vigueur le 21 mai après 11 jours de guerre. Durant sa visite à Jérusalem, le chef de la diplomatie américaine a réaffirmé le "soutien entier au droit d'Israël de se défendre", après des tirs de roquettes depuis l'enclave palestinienne de Gaza. Il a aussi défendu la solution à deux États, israélien et palestinien, et annoncé sa volonté de "reconstruire" le lien avec les Palestiniens. Du 10 au 21 mai, 254 Palestiniens ont été tués par des frappes israéliennes dans la bande de Gaza, parmi lesquels 66 enfants, selon les autorités locales. En Israël, les tirs de roquettes depuis Gaza ont fait 12 morts parmi lesquels un enfant, une adolescente et un soldat, d'après la police. Le président Reuven Rivlin, dont la fonction est essentiellement honorifique, a accédé à la présidence en 2014. Son mandat de sept ans n'est pas renouvelable et se termine le 5 juillet. Les députés de la Knesset, le Parlement israélien, éliront le 2 juin le nouveau chef d'État. Deux candidats briguent ce poste, Isaac Herzog, ancien chef du parti travailliste, et Myriam Peretz, une éducatrice. (Belga)