Si la première a déjà décidé, après consultation urgente, d'interdire le pompage de tous les cours d'eau non navigables dès vendredi ainsi que l'arrosage en journée, la deuxième planche actuellement sur des mesures pour limiter la consommation d'eau.

En plus d'une interdiction de pompage en Flandre occidentale, les citoyens ne sont pas autorisés à laver leur voiture et arroser leur jardin, et ce pour une durée indéterminée, pendant la journée. L'arrosage est autorisé seulement après 20h00, jusqu'à 08h00 du matin. "Pendant la journée, ça n'a pas de sens. Tout s'évapore immédiatement", a noté le gouverneur. Les habitants sont en outre invités à ne pas gaspiller l'eau potable, le stock étant également en baisse.

"Les mesures sont illimitées dans le temps et resteront probablement d'application jusqu'à ce que la situation s'améliore. Si nécessaire, nous prendrons d'autres dispositions. Nous gardons un oeil constant sur la situation", a-t-il encore déclaré.

Sur les cours d'eau navigables, des pompages peuvent encore avoir lieu, uniquement avec l'accord du gestionnaire flamand des voies navigables (Vlaamse Waterweg), qui applique également certaines mesures.

La Flandre orientale fait face à un contexte similaire et les services provinciaux sont actuellement réunis afin d'examiner les mesures à prendre.

Depuis fin juin, le code d'alerte jaune est actif dans les provinces du Brabant flamand, de Flandre occidentale et orientale. Cela signifie que la demande en eau du robinet menace de dépasser l'offre.

Si la première a déjà décidé, après consultation urgente, d'interdire le pompage de tous les cours d'eau non navigables dès vendredi ainsi que l'arrosage en journée, la deuxième planche actuellement sur des mesures pour limiter la consommation d'eau.En plus d'une interdiction de pompage en Flandre occidentale, les citoyens ne sont pas autorisés à laver leur voiture et arroser leur jardin, et ce pour une durée indéterminée, pendant la journée. L'arrosage est autorisé seulement après 20h00, jusqu'à 08h00 du matin. "Pendant la journée, ça n'a pas de sens. Tout s'évapore immédiatement", a noté le gouverneur. Les habitants sont en outre invités à ne pas gaspiller l'eau potable, le stock étant également en baisse. "Les mesures sont illimitées dans le temps et resteront probablement d'application jusqu'à ce que la situation s'améliore. Si nécessaire, nous prendrons d'autres dispositions. Nous gardons un oeil constant sur la situation", a-t-il encore déclaré. Sur les cours d'eau navigables, des pompages peuvent encore avoir lieu, uniquement avec l'accord du gestionnaire flamand des voies navigables (Vlaamse Waterweg), qui applique également certaines mesures. La Flandre orientale fait face à un contexte similaire et les services provinciaux sont actuellement réunis afin d'examiner les mesures à prendre. Depuis fin juin, le code d'alerte jaune est actif dans les provinces du Brabant flamand, de Flandre occidentale et orientale. Cela signifie que la demande en eau du robinet menace de dépasser l'offre.