Interrogée par Ahmed Mouhssin (Ecolo) devant le parlement francophone bruxellois réuni en séance plénière, Mme Trachte a précisé que les services de la Commission communautaire française, en contact direct avec les associations du secteur, étaient intervenus lors de la première vague de la pandémie. Ils ont quelque peu anticipé l'interdiction décidée il y a quelques jours. Outre l'octroi de tickets anonymes à utiliser dans les magasins d'alimentation, ils ont procédé à l'achat de kits d'hygiène. Une collaboration est également engagée avec les CPAS pour permettre un accès aux soins d'urgence. (Belga)

Interrogée par Ahmed Mouhssin (Ecolo) devant le parlement francophone bruxellois réuni en séance plénière, Mme Trachte a précisé que les services de la Commission communautaire française, en contact direct avec les associations du secteur, étaient intervenus lors de la première vague de la pandémie. Ils ont quelque peu anticipé l'interdiction décidée il y a quelques jours. Outre l'octroi de tickets anonymes à utiliser dans les magasins d'alimentation, ils ont procédé à l'achat de kits d'hygiène. Une collaboration est également engagée avec les CPAS pour permettre un accès aux soins d'urgence. (Belga)