Dans ce courrier signé par Mme Von der Leyen et la commissaire à la Santé, Stella Kyriakides, la Commission - qui ne dispose que de compétences limitées en matière de santé - se dit reconnaissante envers l'Alliance des hôpitaux universitaires européens (EUHA, dont fait partie l'UZ Leuven). Cette dernière avait tiré la sonnette d'alarme le 31 mars dernier en lançant un appel à plus de coopération et de coordination entre États membres pour prévenir les pénuries de médicaments essentiels pour les patients en soins intensifs, tels que les relaxants musculaires, sédatifs et autres analgésiques. Dans leur réponse à cet appel, la présidente de la Commission Ursula von der Leyen et la commissaire à la Santé Stella Kyriakides déplorent une nouvelle fois que "de nombreux États membres ont pris des mesures restreignant les transports et le trafic de marchandises à travers l'UE" et rappellent que la Commission est immédiatement intervenue pour créer des corridors prioritaires. "Aucun pays en Europe n'a la capacité de produire tous les médicaments ou équipements médicaux nécessaires. Sans coopération européenne, sans une action coordonnée et un marché intérieur qui fonctionne bien, nos personnels de santé et nos hôpitaux ne seront pas en mesure de prendre en charge et de traiter adéquatement toutes les personnes dans le besoin", soulignent Mme Von der Leyen et Kyriakides. Elles rappellent avoir fourni des directives claires aux États membres pour garantir une utilisation rationnelle des médicaments afin d'éviter les pénuries et de réduire le stockage inutile. "Nous les avons tous appelés à augmenter la production", notamment via des incitations fiscales et des aides d'État pour lesquelles le cadre réglementaire a été considérablement assoupli. "Vous pouvez être sûr que nous intensifierons ce travail avec l'industrie pour combler le fossé entre la demande et l'offre à travers l'UE", selon les deux commissaires. La Commission coordonne aussi des marchés publics communs et met sur pied une réserve européenne commune d'équipements médicaux d'urgence tels que des ventilateurs, des équipements de protection individuelle, des masques réutilisables, des vaccins et des produits thérapeutiques et de laboratoire. (Belga)

Dans ce courrier signé par Mme Von der Leyen et la commissaire à la Santé, Stella Kyriakides, la Commission - qui ne dispose que de compétences limitées en matière de santé - se dit reconnaissante envers l'Alliance des hôpitaux universitaires européens (EUHA, dont fait partie l'UZ Leuven). Cette dernière avait tiré la sonnette d'alarme le 31 mars dernier en lançant un appel à plus de coopération et de coordination entre États membres pour prévenir les pénuries de médicaments essentiels pour les patients en soins intensifs, tels que les relaxants musculaires, sédatifs et autres analgésiques. Dans leur réponse à cet appel, la présidente de la Commission Ursula von der Leyen et la commissaire à la Santé Stella Kyriakides déplorent une nouvelle fois que "de nombreux États membres ont pris des mesures restreignant les transports et le trafic de marchandises à travers l'UE" et rappellent que la Commission est immédiatement intervenue pour créer des corridors prioritaires. "Aucun pays en Europe n'a la capacité de produire tous les médicaments ou équipements médicaux nécessaires. Sans coopération européenne, sans une action coordonnée et un marché intérieur qui fonctionne bien, nos personnels de santé et nos hôpitaux ne seront pas en mesure de prendre en charge et de traiter adéquatement toutes les personnes dans le besoin", soulignent Mme Von der Leyen et Kyriakides. Elles rappellent avoir fourni des directives claires aux États membres pour garantir une utilisation rationnelle des médicaments afin d'éviter les pénuries et de réduire le stockage inutile. "Nous les avons tous appelés à augmenter la production", notamment via des incitations fiscales et des aides d'État pour lesquelles le cadre réglementaire a été considérablement assoupli. "Vous pouvez être sûr que nous intensifierons ce travail avec l'industrie pour combler le fossé entre la demande et l'offre à travers l'UE", selon les deux commissaires. La Commission coordonne aussi des marchés publics communs et met sur pied une réserve européenne commune d'équipements médicaux d'urgence tels que des ventilateurs, des équipements de protection individuelle, des masques réutilisables, des vaccins et des produits thérapeutiques et de laboratoire. (Belga)