Selon le responsable du Centre régional de crise en Wallonie, Paul Dewil, le coût des intempéries s'élèverait à "plusieurs dizaines de millions". Une quarantaine de communes wallonnes se sont officiellement adressées au fonds régional, certaines pour deux épisodes différents. "Depuis début mai, on a enregistré onze phénomènes météo pouvant être qualifiés d'exceptionnels. Des pluies abondantes, de la grêle, des orages, des inondations", détaille M. Dewil. Le Fonds des calamités intervient de manière supplétive aux assurances, son budget est d'environ 5 millions d'euros. (Belga)

Selon le responsable du Centre régional de crise en Wallonie, Paul Dewil, le coût des intempéries s'élèverait à "plusieurs dizaines de millions". Une quarantaine de communes wallonnes se sont officiellement adressées au fonds régional, certaines pour deux épisodes différents. "Depuis début mai, on a enregistré onze phénomènes météo pouvant être qualifiés d'exceptionnels. Des pluies abondantes, de la grêle, des orages, des inondations", détaille M. Dewil. Le Fonds des calamités intervient de manière supplétive aux assurances, son budget est d'environ 5 millions d'euros. (Belga)