Des évacuations ont eu lieu à Grez-Doiceau, Jodoigne, Mont-Saint-Guibert et Court-Saint-Etienne. Des débordements sont constatés à Wavre et à Limal, mais des évacuations ne sont pas prévues à ce stade. Des sacs de sable sont distribués, et les autorités mettent an garde contre de possible coupures de courant. Alors que la Senne monte à Rebecq, des sacs de sable y sont aussi distribués, de même qu'à Tubize où la "situation s'aggrave, la vallée est noyée dont une partie du centre-ville", selon le centre de crise. Des routes y restent fermées de même qu'à Ottignies, Mont-Saint-Guibert, Chaumont-Gistoux, Court-Saint-Etienne et Grez-Doiceau. Néanmoins, la décrue est constatée dans de nombreuses communes brabançonnes, dont Beauvechain, Hamme-Mille, Genappe, Villers-la-Ville et Walhain. Si la situation s'améliore à Chastre, avec la réouverture des tronçons fermés, des opérations de nettoyage pour les coulées de boue devront se poursuivre vendredi. L'eau de distribution est jugée non-potable à Hélécine, signale encore le centre de crise provincial. Vendredi aux premières heures, la direction générale opérationnelle des voies hydrauliques wallonnes indiquait que les niveaux des cours d'eaux étaient orientés à la hausse pour la Senne et ses affluents, mais que les rivières de la Gette et de la Dyle entraient en phase de stabilisation. (Belga)

Des évacuations ont eu lieu à Grez-Doiceau, Jodoigne, Mont-Saint-Guibert et Court-Saint-Etienne. Des débordements sont constatés à Wavre et à Limal, mais des évacuations ne sont pas prévues à ce stade. Des sacs de sable sont distribués, et les autorités mettent an garde contre de possible coupures de courant. Alors que la Senne monte à Rebecq, des sacs de sable y sont aussi distribués, de même qu'à Tubize où la "situation s'aggrave, la vallée est noyée dont une partie du centre-ville", selon le centre de crise. Des routes y restent fermées de même qu'à Ottignies, Mont-Saint-Guibert, Chaumont-Gistoux, Court-Saint-Etienne et Grez-Doiceau. Néanmoins, la décrue est constatée dans de nombreuses communes brabançonnes, dont Beauvechain, Hamme-Mille, Genappe, Villers-la-Ville et Walhain. Si la situation s'améliore à Chastre, avec la réouverture des tronçons fermés, des opérations de nettoyage pour les coulées de boue devront se poursuivre vendredi. L'eau de distribution est jugée non-potable à Hélécine, signale encore le centre de crise provincial. Vendredi aux premières heures, la direction générale opérationnelle des voies hydrauliques wallonnes indiquait que les niveaux des cours d'eaux étaient orientés à la hausse pour la Senne et ses affluents, mais que les rivières de la Gette et de la Dyle entraient en phase de stabilisation. (Belga)