En raison des fortes précipitations de ces derniers jours, le débit de la Meuse n'a jamais été aussi élevé. Les prévisions indiquent que la situation ne fera qu'empirer. On prévoit un débit possible allant jusqu'à 3.750 mètres cubes par seconde, ce qui ne s'est pas produit depuis 100 ans. À Maasmechelen, l'évacuation des habitants de Meeswijk, Leut et Vucht-dorp a déjà été annoncée jeudi soir. Un peu plus tard, la commune a également fait état d'une évacuation obligatoire à Kotem et Boorsem. Les personnes qui ne peuvent pas rester dans leur famille ou chez des amis peuvent se rendre au centre culturel. À Lanaken, il y a une évacuation obligatoire à Smeermaas. L'évacuation d'Herbricht est en cours, ajoute le bourgmestre Marino Keulen (Open Vld). A Dilsen-Stokkem, les riverains d'une trentaine de rues peuvent se rendre à la salle de sport pour y être hébergés. À Maaseik, les habitants de la commune - en particulier ceux des zones situées en contrebas, comme Heppeneert, Aldeneik et d'autres quartiers - sont invités à évacuer volontairement. Une obligation pour certains quartiers suivra peut-être plus tard, déclare le bourgmestre Johan Tollenaere (Open Vld). A Kinrooi, la montée attendue de la Meuse reste dans les limites de la hauteur des digues selon les dernières informations. Les services de la commune restent en alerte. Une évacuation volontaire est toujours possible, indique la commune. (Belga)

En raison des fortes précipitations de ces derniers jours, le débit de la Meuse n'a jamais été aussi élevé. Les prévisions indiquent que la situation ne fera qu'empirer. On prévoit un débit possible allant jusqu'à 3.750 mètres cubes par seconde, ce qui ne s'est pas produit depuis 100 ans. À Maasmechelen, l'évacuation des habitants de Meeswijk, Leut et Vucht-dorp a déjà été annoncée jeudi soir. Un peu plus tard, la commune a également fait état d'une évacuation obligatoire à Kotem et Boorsem. Les personnes qui ne peuvent pas rester dans leur famille ou chez des amis peuvent se rendre au centre culturel. À Lanaken, il y a une évacuation obligatoire à Smeermaas. L'évacuation d'Herbricht est en cours, ajoute le bourgmestre Marino Keulen (Open Vld). A Dilsen-Stokkem, les riverains d'une trentaine de rues peuvent se rendre à la salle de sport pour y être hébergés. À Maaseik, les habitants de la commune - en particulier ceux des zones situées en contrebas, comme Heppeneert, Aldeneik et d'autres quartiers - sont invités à évacuer volontairement. Une obligation pour certains quartiers suivra peut-être plus tard, déclare le bourgmestre Johan Tollenaere (Open Vld). A Kinrooi, la montée attendue de la Meuse reste dans les limites de la hauteur des digues selon les dernières informations. Les services de la commune restent en alerte. Une évacuation volontaire est toujours possible, indique la commune. (Belga)