En région liégeoise, une cinquantaine de militaires participent toujours au déblayage et au nettoyage à Liège même, Trooz et Esneux. Dix-huit autres sont présents à Limbourg et Pepinster. Jusqu'à 14h00, l'armée était également active à Verviers. Elle y fournit pompes, camions et excavatrices. Dans la province de Namur, des dizaines de militaires travaillaient depuis vendredi à la reconstruction de la route àThon-Samson. Ils y ont également construit une digue pour protéger les habitations et ont pompé l'eau des caves. Dans la province de Luxembourg, 4 militaires coordonnent le hub logistique de Marche-en-Famenne tandis que dans le Brabant wallon, une quarantaine d'entre eux participent au déblayage et au nettoyage des zones touchées. Plusieurs hélicoptères sont également en stand-by sur les bases de Beauvechain et Bierset. Un hélicoptère de la protection civile française, lui, est stationné à Liège, au côté d'un appareil italien. Enfin, la caserne de Spa est prête à accueillir des sinistrés pour la nuit, précise la Défense. (Belga)

En région liégeoise, une cinquantaine de militaires participent toujours au déblayage et au nettoyage à Liège même, Trooz et Esneux. Dix-huit autres sont présents à Limbourg et Pepinster. Jusqu'à 14h00, l'armée était également active à Verviers. Elle y fournit pompes, camions et excavatrices. Dans la province de Namur, des dizaines de militaires travaillaient depuis vendredi à la reconstruction de la route àThon-Samson. Ils y ont également construit une digue pour protéger les habitations et ont pompé l'eau des caves. Dans la province de Luxembourg, 4 militaires coordonnent le hub logistique de Marche-en-Famenne tandis que dans le Brabant wallon, une quarantaine d'entre eux participent au déblayage et au nettoyage des zones touchées. Plusieurs hélicoptères sont également en stand-by sur les bases de Beauvechain et Bierset. Un hélicoptère de la protection civile française, lui, est stationné à Liège, au côté d'un appareil italien. Enfin, la caserne de Spa est prête à accueillir des sinistrés pour la nuit, précise la Défense. (Belga)