Il est conseillé aux voyageurs qui devaient embarquer mardi de "vérifier le statut de leur vol et/ou de contacter leur compagnie aérienne pour plus d'infos avant de se rendre à l'aéroport". "Si votre vol a été annulé, ne venez pas à l'aéroport", insiste Brussels Airport, "contactez d'abord votre compagnie aérienne". Dans une mise à jour de la situation sur le tarmac, communiquée en milieu de soirée lundi, l'aéroport avait indiqué que tous les vols depuis et vers Bruxelles avaient été annulés lundi, à l'exception de 7 long-courriers (Kigali, Bruxelles - New Yok, Mumbai, Accra - Lomé, Dakar - Banjul, Douala - Yaoundé, Ouagadougou - Abidjan). Pour mardi, la liste de vols annulés comporte déjà des dizaines de liaisons, essentiellement des avions attendus à Bruxelles en provenance d'autres destinations européennes. Pour les voyageurs déjà présents à Zaventem et qui s'y retrouvent coincés, sans solution d'hébergement, 500 lits de camp ont été fournis par la Croix-Rouge flamande. Cette dernière a aussi ouvert un centre d'accueil de 500 lits supplémentaires au Brabanthal à Louvain, où une permanence est assurée par des bénévoles. En fonction de l'évolution de la situation, ce centre pourrait également être opérationnel mardi soir, avait indiqué la Croix-Rouge flamande en soirée, lundi. (Belga)

Il est conseillé aux voyageurs qui devaient embarquer mardi de "vérifier le statut de leur vol et/ou de contacter leur compagnie aérienne pour plus d'infos avant de se rendre à l'aéroport". "Si votre vol a été annulé, ne venez pas à l'aéroport", insiste Brussels Airport, "contactez d'abord votre compagnie aérienne". Dans une mise à jour de la situation sur le tarmac, communiquée en milieu de soirée lundi, l'aéroport avait indiqué que tous les vols depuis et vers Bruxelles avaient été annulés lundi, à l'exception de 7 long-courriers (Kigali, Bruxelles - New Yok, Mumbai, Accra - Lomé, Dakar - Banjul, Douala - Yaoundé, Ouagadougou - Abidjan). Pour mardi, la liste de vols annulés comporte déjà des dizaines de liaisons, essentiellement des avions attendus à Bruxelles en provenance d'autres destinations européennes. Pour les voyageurs déjà présents à Zaventem et qui s'y retrouvent coincés, sans solution d'hébergement, 500 lits de camp ont été fournis par la Croix-Rouge flamande. Cette dernière a aussi ouvert un centre d'accueil de 500 lits supplémentaires au Brabanthal à Louvain, où une permanence est assurée par des bénévoles. En fonction de l'évolution de la situation, ce centre pourrait également être opérationnel mardi soir, avait indiqué la Croix-Rouge flamande en soirée, lundi. (Belga)