Le bilan officiel des autorités fait quant à lui jusqu'ici état d'au moins 44 morts et 21 disparus. La région d'Ehime (sud-ouest) apparaît la plus touchée, mais sont aussi concernées les préfectures de Hiroshima, Fukuoka, Okayama, Kochi, Kyoto ou encore Gifu. Des dizaines de maisons ont été en tout ou en partie détruites, des milliers envahies par les eaux. Un total de 54.000 hommes (sauveteurs, pompiers, policiers, soldats) sont mobilisés sur le terrain pour venir en aide aux victimes d'inondations et de coulées de boue. Environ 3,6 millions de personnes ont reçu l'odre d'évacuer leur maison dans 18 préfectures du pays, dont 1,7 million rien qu'à Hiroshima. (Belga)

Le bilan officiel des autorités fait quant à lui jusqu'ici état d'au moins 44 morts et 21 disparus. La région d'Ehime (sud-ouest) apparaît la plus touchée, mais sont aussi concernées les préfectures de Hiroshima, Fukuoka, Okayama, Kochi, Kyoto ou encore Gifu. Des dizaines de maisons ont été en tout ou en partie détruites, des milliers envahies par les eaux. Un total de 54.000 hommes (sauveteurs, pompiers, policiers, soldats) sont mobilisés sur le terrain pour venir en aide aux victimes d'inondations et de coulées de boue. Environ 3,6 millions de personnes ont reçu l'odre d'évacuer leur maison dans 18 préfectures du pays, dont 1,7 million rien qu'à Hiroshima. (Belga)