Plusieurs pays d'Afrique de l'Ouest, dont la Guinée-Bissau, sont entrés tardivement cette année dans la saison des pluies, l'hivernage, qui s'est accompagné ces dernières semaines de fortes précipitations et d'orages violents ayant fait plusieurs victimes, notamment au Sénégal, noyées ou foudroyées. Malgré les appels répétés des autorités à rester à la maison en cas d'orage, un groupe de personnes avait trouvé refuge vendredi soir sous un balcon situé au premier étage d'un immeuble qui en compte trois, sur la principale artère reliant l'aéroport au centre de Bissau. Alors que la capitale bissau-guinéenne était soumise à de fortes pluies, accompagnées de vent violents, qui ont duré toute la nuit, le balcon s'est effondré, tuant cinq personnes et en blessant six, dont deux sont dans un état grave, selon une source hospitalière, qui a précisé qu'un enfant était toujours porté manquant. Les blessés ont été admis à l'hôpital Simao Mendes, le plus grand centre hospitalier de l'ancienne colonie portugaise, où ils ont reçu samedi la visite du président José Mario Vaz. "Des enquêtes seront ouvertes pour connaître les raisons de l'effondrement du balcon", a déclaré sur place la ministre de l'Administration territoriale, Maria Odete Semedo, alors que des riverains évoquaient la vétusté du bâtiment et l'utilisation de matériaux de construction inadéquats dans la plupart des quartiers populaires de Bissau. (Belga)