"Il faut rentrer maintenant, nous devons respecter nos forces de l'ordre et nous ne voulons pas que quelqu'un soit blessé. C'est une période très difficile, inédite, où des choses peuvent être volées à vous, à moi, à notre pays", a martelé M. Trump, oscillant entre appels au calme et messages semblant destinés à remettre de l'huile sur le feu. (Belga)

"Il faut rentrer maintenant, nous devons respecter nos forces de l'ordre et nous ne voulons pas que quelqu'un soit blessé. C'est une période très difficile, inédite, où des choses peuvent être volées à vous, à moi, à notre pays", a martelé M. Trump, oscillant entre appels au calme et messages semblant destinés à remettre de l'huile sur le feu. (Belga)