Le président élu a qualifié les faits d'"assaut inédit" contre la "liberté", contre les "représentants du peuple" ou encore "la primauté de la loi". Ces "scènes de chaos ne représentent pas qui nous sommes en tant qu'Américains", il s'agit de quelques "extrémistes" et ces actes de "sédition doivent cesser immédiatement", a martelé M. Biden. Il a assimilé les violences qui ont cours à Washington à de "l'insurrection". "Je suis choqué, le monde nous regarde, quel moment sombre", a encore commenté le futur locataire de la Maison Blanche. "Nous allons triompher tout de suite", "les quatre prochaines années doivent être celles de la restauration de la démocratie", a encore dit Joe Biden. Il a conclu son intervention en appelant une nouvelle fois le président Trump à agir et en citant Abraham Lincoln: "Nous sauverons noblement ou perdrons méchamment le dernier meilleur espoir de la Terre". (Belga)

Le président élu a qualifié les faits d'"assaut inédit" contre la "liberté", contre les "représentants du peuple" ou encore "la primauté de la loi". Ces "scènes de chaos ne représentent pas qui nous sommes en tant qu'Américains", il s'agit de quelques "extrémistes" et ces actes de "sédition doivent cesser immédiatement", a martelé M. Biden. Il a assimilé les violences qui ont cours à Washington à de "l'insurrection". "Je suis choqué, le monde nous regarde, quel moment sombre", a encore commenté le futur locataire de la Maison Blanche. "Nous allons triompher tout de suite", "les quatre prochaines années doivent être celles de la restauration de la démocratie", a encore dit Joe Biden. Il a conclu son intervention en appelant une nouvelle fois le président Trump à agir et en citant Abraham Lincoln: "Nous sauverons noblement ou perdrons méchamment le dernier meilleur espoir de la Terre". (Belga)