Annonce phare de l'accord de majorité arc-en-ciel bouclé en 2019, cette nouvelle mouture du décret Inscriptions -la quatrième en près de 15 ans- imprime une série de modifications, mais sans changement radical du mécanisme. Le texte a été approuvé par la majorité PS-MR-Ecolo en FWB. L'ensemble de l'opposition, soit PTB, cdH et DéFI, a voté contre. Le nouveau décret ne livrera l'essentiel de ses effets, non pas pour la rentrée scolaire de 2022, mais bien pour celle de 2023. Chaque année, ce sont plus de 50.000 enfants en Wallonie et à Bruxelles qui sont soumis à la procédure définie par le décret Inscriptions. (Belga)

Annonce phare de l'accord de majorité arc-en-ciel bouclé en 2019, cette nouvelle mouture du décret Inscriptions -la quatrième en près de 15 ans- imprime une série de modifications, mais sans changement radical du mécanisme. Le texte a été approuvé par la majorité PS-MR-Ecolo en FWB. L'ensemble de l'opposition, soit PTB, cdH et DéFI, a voté contre. Le nouveau décret ne livrera l'essentiel de ses effets, non pas pour la rentrée scolaire de 2022, mais bien pour celle de 2023. Chaque année, ce sont plus de 50.000 enfants en Wallonie et à Bruxelles qui sont soumis à la procédure définie par le décret Inscriptions. (Belga)