Par l'entremise de leur avocat, la Ligue des Droits Humains et la Coordination Nationale d'Action pour la Paix et la Démocratie (CNAPD) ont demandé d'urgence vendredi au ministre des Finances Alexander De Croo, et à l'administrateur général des Douanes, Kristian Vanderwaeren, d'empêcher l'exportation de matériel qui ferait l'objet de licences dont la validité serait suspendue compte tenu du conflit qui a cours au Yémen. Cette requête s'inscrit dans le cadre d'une procédure en cours au Conseil d'Etat contre des licences d'exportation wallonnes vers le Royaume d'Arabie Saoudite dont sont titulaires la FN Herstal, CMI Defence et un troisième opérateur. La requête se fonde sur l'obligation contenue dans une clause portant sur les licences, et mise au jour en cours de procédure, entraînant l'arrêt des exportations lorsque le pays destinataire est impliqué dans un conflit international ou interne, au risque, selon le décret wallon, d'encourir des sanctions pénales. Le Conseil d'Etat avait reconnu l'urgence pour les licences non encore exécutées et fait rouvrir les débats après que d'autres licences ont, elles, été exécutées. L'auditeur poursuit son instruction. (Belga)