L'appareil, opéré par Rimbun Air, a été repéré lors de recherches en survolant la jungle du district Intan Jaya, a affirmé le commandant local de l'armée Edi Dipramono. "La raison de l'accident n'est pas claire, mais il y avait du brouillard à ce moment-là", a-t-il affirmé à l'agence dpa. "Je peux confirmer que l'appareil n'a pas été abattu par l'OPM", en référence au mouvement séparatiste en Papousie. Le sort des trois personnes à bord, dont le pilote et un technicien, n'a pas encore déterminé. L'avion transportait des vivres et des matériaux de construction. La province papoue est le théâtre d'une insurgence séparatiste depuis les années 60 mais les actes de violence se sont intensifiés au cours des années passées. Des rebelles papous ont par le passé revendiqué avoir abattu un avion militaire. La Papouasie, où la jungle est très dense, est dépendante de liaisons aériennes en l'absence d'un réseau routier robuste, si bien que des accidents d'aviation n'y sont pas rares. (Belga)

L'appareil, opéré par Rimbun Air, a été repéré lors de recherches en survolant la jungle du district Intan Jaya, a affirmé le commandant local de l'armée Edi Dipramono. "La raison de l'accident n'est pas claire, mais il y avait du brouillard à ce moment-là", a-t-il affirmé à l'agence dpa. "Je peux confirmer que l'appareil n'a pas été abattu par l'OPM", en référence au mouvement séparatiste en Papousie. Le sort des trois personnes à bord, dont le pilote et un technicien, n'a pas encore déterminé. L'avion transportait des vivres et des matériaux de construction. La province papoue est le théâtre d'une insurgence séparatiste depuis les années 60 mais les actes de violence se sont intensifiés au cours des années passées. Des rebelles papous ont par le passé revendiqué avoir abattu un avion militaire. La Papouasie, où la jungle est très dense, est dépendante de liaisons aériennes en l'absence d'un réseau routier robuste, si bien que des accidents d'aviation n'y sont pas rares. (Belga)