Le cabinet Tatham & Co, représentant les propriétaires du navire, ont assuré à la BBC à "100%" qu'il ne s'agit pas d'une tentative de piraterie, piste évoqué par certains médias. La présence de passagers clandestins à bord était connue depuis un moment, a assuré à la BBC le cabinet, qui n'a pu être joint par l'AFP. "Nous traitons un incident en cours à bord d'un navire qui se trouve au sud de l'île de Wight", a déclaré un porte-parole de la police du Hampshire. Les garde-côtes, qui ont mobilisé deux hélicoptères, prêtent main forte aux forces de police, a indiqué une porte-parole. La radio locale Isle of Wight Radio a évoqué une possible tentative de piraterie à bord du Nave Andromeda, un pétrolier de 228 mètres immatriculé au Liberia. La chaîne Sky News a quant à elle évoqué la découverte de passagers clandestins à bord, affirmant que l'équipage s'est réfugié dans certaines parties du navire, qui a fait des zigzags ces dernières heures. Le bateau, parti début octobre du Nigeria, devait accoster dimanche matin à Southampton, selon la chaîne, ajoutant qu'une zone d'exclusion de cinq miles nautiques a été mise en place autour du navire. (Belga)

Le cabinet Tatham & Co, représentant les propriétaires du navire, ont assuré à la BBC à "100%" qu'il ne s'agit pas d'une tentative de piraterie, piste évoqué par certains médias. La présence de passagers clandestins à bord était connue depuis un moment, a assuré à la BBC le cabinet, qui n'a pu être joint par l'AFP. "Nous traitons un incident en cours à bord d'un navire qui se trouve au sud de l'île de Wight", a déclaré un porte-parole de la police du Hampshire. Les garde-côtes, qui ont mobilisé deux hélicoptères, prêtent main forte aux forces de police, a indiqué une porte-parole. La radio locale Isle of Wight Radio a évoqué une possible tentative de piraterie à bord du Nave Andromeda, un pétrolier de 228 mètres immatriculé au Liberia. La chaîne Sky News a quant à elle évoqué la découverte de passagers clandestins à bord, affirmant que l'équipage s'est réfugié dans certaines parties du navire, qui a fait des zigzags ces dernières heures. Le bateau, parti début octobre du Nigeria, devait accoster dimanche matin à Southampton, selon la chaîne, ajoutant qu'une zone d'exclusion de cinq miles nautiques a été mise en place autour du navire. (Belga)