La contribution de l'Allemagne à l'aide internationale pour l'Amazonie a été discutée dans le cadre des incendies qui ravagent actuellement la forêt, trahissant la politique environnementale controversée de Bolsonaro. Un fonds principalement soutenu par la Norvège, dont le versement a été suspendu, doit aider à financer des projets en lien avec la protection de l'environnement, la reforestation et le développement durable de la région amazonienne. Bolsonaro a récemment annoncé qu'il n'accepterait l'argent proposé par les pays du G7 que sous certaines conditions et a accusé les pays riches industrialisés de bafouer la souveraineté du Brésil. Les feux en Amazonie font suite à des mesures du gouvernement brésilien pour ouvrir la forêt davantage à l'exploitation minière et à l'agriculture, les données satellites indiquant que le rythme de la déforestation s'accélère. Des groupes de défense de l'environnement et les chercheurs affirment que les feux ont été déclenchés intentionnellement par des agricultures pour défricher les terrains. Quant à Bolsonaro, il a prétendu que les ONG étaient responsables, sans donner de preuves. (Belga)